L’amie aléatoire était très contente

Je devais faire un baby sitting groupé, avec Soraya et une autre amie (c’était une amie "aléatoire", elle changeait tout le temps)
et donc on dormait chez Soraya, ses parents étaient des psy très avant gardistes, et ils étaient sous couverture, ils devaient se faire passer pour des prolos vraiment beauf et renfermés sur eux même afin de pouvoir étudier leurs faux semblables.
Bref, nous partions de chez Soraya, le bb sitting se trouvait dans la maison juste derrière chez elle, on devait passer sous un grillage, et pendant tout le trajet, qui était très court mais pourtant très long, on faisait des fausses pubs, l’amie aléatoire était contente, Soraya pleurait parce que sa mère nous avait vues la veille avec des perruques de couleur, on avait bu de l’alcool, et le matin elle nous avait incendié en nous reprochant d’avoir en nous autant de vices que Winnie l’ourson (avec le plus grand sérieux qui soit).

Enfin, nous arrivons chez les enfants que nous devons garder, la maison est très étrange, sur la façade il y a beaucoup de miroirs teintés, et plusieurs entrées ressemblent à celles de sous-marins ou quelque chose comme ça, enfin toujours est-il qu’elles sont fermées. On toc un peu partout, et d’un coup un bébé vient nous ouvrir, le concept est très complexe, il y a deux tiroirs collés qui forment un grand rond, celui-ci est installé sur une plateforme coulissante, le bébé arrive dans une moitié, et nous repartons dans l’autre. J’ai peur de me recroqueviller alors je laisse Soraya et l’amie alétoire se mettre dedans en premier, finalement j’y échappe puisqu’elles sont des "adultes" ou presque, et peuvent donc m’ouvrir. On s’assoit à l’entrée de la maison, Hervé (le bébé) court un peu partout pour finalement partir.

Nous, on boit du schweppes et de la vodka dans des pots de yaourt en plastique, l’amie aléatoire continue à faire ses pubs, et je me rends compte, lorqu’elle me montre un plan qu’elle vient de réaliser, que je suis une sorte de siamoise, sauf que la personne attachée à moi est un chat, siamois lui même, j’ai une soeur=-chatte-siamoise.. Alors je me suis réveillée en entendant les railleries des autres bb sitters

Solène Salvat, avril 2014

25 avril 2014

mots recit

un mot hasardPoursuite

proposer reve



RêveClub ?

Le RêveClub est une collection, un club de rêveurs.

Il pourrait être la bibliothèque idéale de l’amateur de rêve.

Il est moins un projet d’artiste qu’une activité de collectionneur, guidé par une pure fascination pour cette activité humaine, pour le versant poétique, esthétique, littéraire, de cette production spontanée, de ce cinéma autonome, ainsi que des tentatives de témoignage en forme de récits de voyages vécus, bien réels.

Le site internet

Il est conçu comme un morceau de nuit où flottent des mots comme autant de clés pour des associations infinies. Vous pouvez aussi y verser de nouveaux rêves, et devenir ainsi un membre actif du RC si vous choisissez de laisser vos coordonnées.

Les rêves circulent : il vous sera envoyé un texte en réponse, offrant peut-être une proximité avec le vôtre.

Historique

Commencée en 2004, cette collection de récits d’ « anonymes », mélangés à des récits d’écrivains ou de cinéastes comme Queneau, Leiris, Burroughs, Baudelaire ou Fellini, a servi de base textuelle à la compagnie ÇA PEUT ETRE MOI : Jean-Michel Portal, Julie Denisse, Enrico Baradel, Brigitte Négro : jeu / Jean Cohen-Solal : musique / Manuel Salvat : vidéo, installations / Jean Palomba : écritures.

. 2005, Une année de rêves, Médiathèque d’Arles : résidence, lectures, performances, ateliers d’écriture

. 2007, RêveClub, Espace Van Gogh, Arles : installation Manuel Salvat, musique Jean Cohen-Solal

2010-2013,
RêveClub aux Archives départementales 13, Marseille

Un dépôt de la collection, qui constituera probablement la première banque de rêves intégrant des archives publiques, sera consultable à l’automne 2010, aux Archives départementales 13, sur place et en ligne.

Si elle partage avec reveclub.org la même base de récits, son indexation, sur la base d’un questionnaire développé avec des archivistes et un ethnologue, proposera des données contextuelles sur les rêveurs et leur témoignage, envisagés comme des « récits de vie » intéressant, entre autres, chercheurs en sciences humaines et historiens.

Le lancement de cette base de données sera annoncé sur cette page, ainsi que le programme des manifestations associées : nouvelle collecte publique, conférences, lectures, projections, exposition…

Manuel Salvat


Le RêveClub est accompagné depuis 2005 par l’association Zazie, soutenue par le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et la mairie d’Arles.

La création du site Reveclub.org et le programme associé sont soutenus par le Conseil Général 13 et les Archives départementales 13.

Le site Reveclub.org a été conçu et réalisé par Digital Deluxe.


" L’apparence de beauté qui règne dans ces mondes du rêve, que tout homme sait créer en artiste accompli, est la condition même de toute espèce d’art plastique, et aussi, pour une large part, de la poésie. "

Friedrich Nietzsche, La naissance de la tragédie

Nouvel article

doc246|center